Chagrin d'amour, souci d'argent, deuil difficile, elles sont là, derrière un numéro de téléphone surtaxé (1.50 à 1.75 euros la minute !!).

Je dis "elles", car la spécialité "voyance" semble réservée aux femmes. Dans mon petit journal d'annonces, 27 voyantes contre 6 voyants, pratiquement tous d'origine africaine, s'affublant quant à eux du titre ronflant de professeur ou docteur. Docteur en voyance, spécial non ?

On se sent d'un coup rassuré de savoir qu'autant de spécialistes sont là pour vous faire profiter (sans s'oublier) de leur art.

Et puis soudain, continuant la lecture de mon "petit journal", une annonce dans la rubrique "Offres d'emploi" : Engageons consultante avisée en tél. rose/voyance pr une possibilité de gain jusque 25euros/h.

Mais euh, comment cela ? Pas besoin d'un don ? Juste être avisé pour tenir le gogo client le plus longtemps possible dans un numéro surtaxé ?

La vie est décidément une dure lutte.